Parce que rien n'est hasard...Tout arrive à point !

Publié le par chouchou

Je l'attendais avec impatience. Il est arrivé hier.. Je l'ai dévoré l'après-midi même.

Je sens que cette note va partir dans tous les sens, comme à chaque fois que j'essais de parler de cette expérience de ma vie. Car, si mon discours sur le fond, de cette rencontre avec Fadela AMARA, la marche des femmes, la création de Ni Putes ni soumises, est assez structuré, dès que j'y ajoute un soupçon de ressentis, tout se mélange..et.. je reste sur une page blanche.

C'est au mois de mars, qu'Ingrid, "La Doude" comme on l'appelait sur la "marche", m'a contacté sur msn en me disant que Cécile AMAR, journaliste, écrivait un bouquin sur Fadela.
Elle avait besoin de recueillir les témoignages des filles qui avaient participé à la "Marche des femmes contre les ghettos et pour l'égalité" montée en 2003 sous le slogan choc "Ni Putes Ni Soumises".

Avec les filles, on a appris à se méfier des journaleux. Sous quel angle Cécile voulait-elle écrire son bouquin? Quel genre de témoignage attendait-elle de nous ? Mais surtout, jusqu'où nous, moi, étions prêtes à aller dans nos révélations ???

De part la distance, il était plus pratique pour Cécile que je lui apporte un témoignage écrit.
J'ai eu du mal à commencer..Ingrid m'a signalé qu'avec Loubna, elles avaient craché le morceau et s'étaient "faite plaisir" lors de leur entretien avec Cécile. J'ai eu une conversation téléphonique avec elle, j'ai aimé son angle "d'attaque". A vrai dire, j'ai surtout sentie que c'était le moment de parler, quand elle m'a dit que Safia, qui à l'époque était le "petit soldat" de Fadela, était elle aussi passée aux avoeux.
Ma page blanche a pris l'allure d'un texte de 10 pages.

10 petites pages qui laissent place à quasi 5 ans de silence. C'est long mine de rien 5 ans.
Si au sortir de la conversation téléphonique d'avec Cécile et de l'écriture de ces 10 pages, je me suis sentie soulagée, je me rends compte avec encore un peu plus de recul, que la cicatrice de cette douloureuse, mais non moins extraordinaire, exprérience est encore à vif.

Je reste partagée entre le sentiment d'avoir fait les choses comme il le fallait et celui d'avoir abandonné le combat trop vite.
Comme je suis partagée sur les sentiments que je ressens envers Fadela AMARA. D'un côté un immense Respect qui se bat contre le dégoût de son opportunisme.

Je crois, je suis sûre même, que chacune d'entre nous, marcheuses, étions prêtes à tout pour aller au bout de cette lutte à ses côtés. Et ce n'est pas l'essors médiatique qu'a pris le mouvement qui nous en a donné l'envie et l'énergie, mais bien les milliers de personnes que nous avons rencontré, avec qui nous avons discuté, souvent même contre qui nous nous sommes heurté. Une vraie expérience "humaine" comme il est rarement permis d'en vivre !

Je pense que je ne serais jamais devenue celle que je suis sans ce moment militant, car même si je devais avoir toutes les ressources requises pour mener à bien ce combat, il m'a permis de me structurer, de me comprendre, de comprendre ma mère et toutes les femmes qui m'ont entourré. De mettre des mots sur des souffrances vécues. Ne pas les oublier, mais vivre en harmonie avec, les accepter en tant que partie intégrante de moi-même.
Alors peu importe finalement comment les choses se sont déroulées, ce que m'a apporté cette expérience, personne, aucun opportunisme, ne pourra me l'enlever.

Ce témoignage je le dédie à ma fille que j'aime par dessus tout, pour qu'elle soit fière de sa maman autant que je suis fière d'elle ! Tu me manque...
A ma mère que j'aime de tout mon coeur, je suis sûre qu'un jour j'arriverai à lui dire toutes les choses enfouies au fond de moi.
A mes 2 papas, qu'ils sachent que mon coeur est assez grand pour les aimer tous les deux !
A Ingrid et Loubna, merci de m'avoir offert votre amitié ! Vous êtes des "vraies" les meufs, ne laissez personne mettre en doute votre grandeur ! 
A Safia, Nadia, Olivier et Farid..Il y en a eu des tensions pendant ces 5 semaines de marche, mais vous serez toujours dans mon coeur, parce qu'avec vous j'ai partagé des choses fortes, des choses vraies !
A toutes les Filles et Femmes qui m'ont livré leur histoire 



Je le dédie tout particulièrement à Samira Bellil..Sam pour qui je ressens toujours le besoin de demander pardon..
Ton envol sera une éternelle souffrance pour moi.
Repose en paix Sista'



Encore un grand Merci Cécile, d'avoir, à ta mannière, brisé notre loi du silence. Parce que les écrits restent. En me donnant l'occasion de "cracher ma valda", c'est comme si tu m'avais offert la possibilité de marcher une seconde fois !
Et pour toute dernière étape...celle de remplir ma page blanche ! Merci..



Publié dans Chut..Je gueule !

Commenter cet article

delphine 11/06/2009 08:44

ayez je l'a trouver hier le livre et je me suis depecher de le lire .dit moi quand est ce que tu songes à ecire ton avnture au seins du collectif pasque je suis sure que tu en auraisencore beaucop à dire bises et bravo encor pour se que vous avez fais les filles

Patrick 07/06/2009 19:10

Une chose est sure, tu ne seras jamais soumise et c' est comme ca qu'on t' aime. J' ai admire ton parcours et je l' admire toujours. Keep the good work! Et ton bouquin, toi ! tu nous l' ecrit quand? Bisous toi!

chouchou 08/06/2009 21:43



Rhoooo..TOI ici, qui me laisse un petit mot !!!
Merci Patrick pour ces quelques lignes qui me vont droit au coeur !
Quand à l'idée de mon bouquin..euh pour l'instant j'écris un blog..c'est presque pareil non??? hihihiii
Je t'embrasse !!!



Sophie 03/06/2009 00:43

Je trouve que malheureusement on ne parle pas assez de ce mouvement.Mais, lire ta note si émouvante me donne envie d'en savoir plus et de lire ce livre.Je t'admire pour ton courage et ton engagement.Biz.

Maman 01/06/2009 14:27

Encore gros bisoux je t'aime ma fille

Maman 01/06/2009 14:18

ma fille je suis fiere de toi je trouve que tu as eu raison de devoiler  comment est en realite frdela amara qui c'est faite une reputation sur votre nom